Affiche du film Eiffel de Martin Bourboulon

Eiffel : De la romance au détriment de la construction

Eiffel fait partie des films ayant vu leur date de sortie repoussée en raison de la pandémie.
C’est donc avec beaucoup d’impatience que j’ai attendu le mois d’octobre pour découvrir ce film.
Alors, après ma critique sur
Boîte noire, partons à la découverte de ce film de Martin Bourboulon.


Prenons de la hauteur

La tour Eiffel en construction – © Eiffel – Pathé – VVZ Production – Pathé Films – Martin Bourboulon – 2021
La tour Eiffel en construction – © Eiffel – Pathé – VVZ Production – Pathé Films – Martin Bourboulon – 2021

La bande d’annonce et le synopsis nous laissent supposer que nous allons découvrir les coulisses de la construction de la célèbre Dame de fer. 

En effet, on nous expose un Gustave Eiffel (interprété par Romain Duris) à la réputation internationale. Il est devenu célèbre, entre autres, grâce à sa collaboration sur la construction de la Statue de la Liberté.
L’histoire commence donc en 1886. La France organise un concours dans le but de déterminer l’œuvre qui sera exposée à l’Exposition Universelle de 1889, qui se tiendra à Paris. Le gouvernement français souhaite solliciter le talent d’Eiffel afin de concourir en créant un édifice spectaculaire.
Gustave Eiffel, de son côté, n’est soucieux que de son projet de métropolitain.

C’est grâce à la rencontre inattendue avec Adrienne Bourgès (incarnée par Emma Mackey), son amour de jeunesse, qu’il accepte finalement de prendre le projet.

Il projette alors la folle construction d’une tour de métal de 300 mètres de haut dans laquelle on pourra dîner et même danser à son sommet.

Bande d’annonce du film – © Eiffel – Pathé – VVZ Production – Pathé Films – Martin Bourboulon – 2021

Mon avis : Discordance de 300 mètres de hauteur

A l’instar du gigantesque film Titanic de James Cameron, Martin Bourboulon a souhaité combiner romance et faits historiques.
Cependant, là où James Cameron a su accomplir un chef-d’œuvre. Martin Bourboulon n’en est qu’à la première esquisse. 

En effet, la bande d’annonce informe que le film sera centré sur l’histoire d’amour entre Rose et Jack avec en fond le naufrage du Titanic. 
Dans la bande d’annonce de Eiffel, l’inverse est supposé. La Dame de fer et sa construction étant largement exposées, je m’attends à un film autour de celle-ci, avec une intrigue secondaire concernant la romance interdite de Gustave Eiffel et d’Adrienne Bourgès, cette dernière étant mariée à Antoine Restac (interprété par Pierre Deladonchamps), lointain ami d’Eiffel.

Malheureusement, la romance prend le dessus sur l’édifice.

De par ce fait, me voilà partiellement insatisfaite (ou partiellement satisfaite) !

Moi qui pensais en apprendre davantage sur cette construction, j’ai rapidement compris que j’étais en train de regarder une romance et que je n’apprendrai pas grand-chose sur la Dame de fer. J’ai commencé à le réaliser grâce au « Librement inspiré de faits réels » affiché en préambule du film. Puis au fur et à mesure de l’histoire, mes derniers espoirs se sont éteints.

Ce qui est réellement dommage, c’est qu’avec une bande d’annonce centrée sur le couple, et la notion, non pas de biopic, mais de fiction, mon ressenti en aurait été tout autre.

Effectivement, si on part du principe que le film est une fiction sur base historique. Alors les retrouvailles de Gustave Eiffel et de son amour de jeunesse, Adrienne Bourgès, 20 ans après leur relation passée, est une histoire touchante.
De plus, la pression mise sur Eiffel par le gouvernement français afin qu’il construise un bijou architectural ajoute une intrigue supplémentaire. 

A partir de là, le film est une réussite totale !

Une fiction romantique comme on les aime

Gustave Eiffel et Adrienne Bourgès – © Eiffel – Pathé – VVZ Production – Pathé Films – Martin Bourboulon – 2021
Gustave Eiffel et Adrienne Bourgès – © Eiffel – Pathé – VVZ Production – Pathé Films – Martin Bourboulon – 2021

Les jeux de regards entre les deux personnages jouent un rôle important dans leur relation et dans la compréhension de celle-ci. En effet, ils permettent sans un mot, de comprendre la relation passionnelle mais interdite entre les deux protagonistes.

« Parfois un regard en dit long bien plus que des mots »

Mouctar Keïta

Cette citation de Mouctar Keïta est parfaitement retranscrite par les performances de Romain Duris et d’Emma Mackey.

Alors certes, la différence d’âge entre les deux acteurs peut en étonner quelques-uns.
Cependant, l’efficacité de leurs jeux d’acteurs permet, selon moi, de faire abstraction de ce léger détail.
De plus, la complicité et la connexion entre les deux personnages sont une évidence. Et on espère un dénouement heureux pour le couple, malgré les différentes péripéties qui sont survenues dans leur relation par le passé et celles qui surviennent 20 ans plus tard.

Par ailleurs, quand Eiffel commence à être calomnié par les parisiens qui trouvent que la tour défigure la capitale, on éprouve une réelle compassion envers lui. Surtout en sachant l’impact culturel et positif que cette construction va avoir sur la France.

En parallèle de cela, les scènes sur la construction de la tour sont particulièrement impressionnantes et apportent du suspens supplémentaire, en plus d’apporter des images spectaculaires.

L’émotion est donc au rendez-vous !

Des images à couper le souffle

La tour Eiffel en construction – © Eiffel – Pathé – VVZ Production – Pathé Films – Martin Bourboulon – 2021
La tour Eiffel en construction – © Eiffel – Pathé – VVZ Production – Pathé Films – Martin Bourboulon – 2021

Les séquences dans lesquelles on aperçoit la tour Eiffel ou Paris sont d’une beauté sans pareil. Que ce soit la scène de l’aube avec les reflets des premiers rayons de soleil sur la Seine ou durant le crépuscule avec la tour en construction en arrière plan.

Nous avons de nouveau une superbe vision, lors de la scène du discours d’Eiffel, quand ces ouvriers menacent de se mettre en grève faute de paiement des salaires. Cette scène est captivante de par les paroles d’Eiffel, mais aussi par la prise de vue qui sublime celle-ci.

De même concernant la scène où Adrienne rejoint Eiffel au 1er étage de la tour est vertigineuse. En effet, durant cette scène, nous prenons de la hauteur sur la ville, alors même que la capitale est en train de sombrer dans la nuit et qu’elle n’est éclairée que par les lumières de celle-ci et le coucher du soleil.

La reconstitution de Paris durant la fin du XIXème siècle est elle aussi impressionnante. Cela donne une certaine saveur au paysage.

Enfin, les costumes de l’époque apportent eux aussi un certain cachet au film.

Dans les coulisses du film et de l’histoire

De par ma nature curieuse, après avoir visionné ce film, j’ai ouvert internet et je me suis renseignée sur le film et sur la véritable histoire de Gustave Eiffel et de sa tour.

Voici donc quelques anecdotes et informations intéressantes, qui pourront t’apporter une richesse culturelle supplémentaire. Et tu pourras même impressionner famille et amis avec cela  !

Toujours croire en ses projets !

Savais-tu que l’idée de base du scénario date du siècle dernier ? En effet, Caroline Bongrand (scénariste du film) a commencé à réfléchir à ce projet dans les années 90, alors qu’elle faisait son école de cinéma à Los Angeles. Comme quoi, il ne faut jamais baisser les bras !

S’inspirer des plus grands !

Au cours de ma critique, j’ai comparé Eiffel avec un monument incontournable du cinéma : le film de James Cameron, Titanic. Si je me suis permise de faire un parallèle entre les deux ce n’est pas anodin. Car lors de différentes interviews, Martin Bourboulon, le réalisateur, n’a jamais caché avoir pris exemple et modèle du mémorable film de James Cameron. Il s’en est inspiré pour essayer de combiner de la même manière faits historiques et romance.

Un architecte en avance sur son temps

Durant le film, nous avons deux séquences réalistes, que j’ai trouvé véritablement intéressantes par le fait qu’elles montrent tout le génie d’Eiffel.
La première scène est celle avec les caissons métalliques avec injection d’air comprimé. Ces caissons permettent aux ouvriers de travailler sous le niveau de l’eau. Concrètement, l’air permet de maintenir une certaine pression qui empêche l’eau de monter. Les ouvriers peuvent donc travailler sans danger. Cette technique est signée notre cher Gustave Eiffel.
La seconde scène correspond à l’assemblage du premier étage avec l’un des piliers. Gustave Eiffel utilise là aussi une de ces inventions. Cette technique permet de positionner au millimètre près la charpente métallique grâce à des vérins hydrauliques et des poutres remplies de sable.

La sécurité avant tout !

Une phrase qui m’a étonnée et pour laquelle je me suis documentée est l’une des phrases prononcées par Eiffel au tout début du projet. Celui-ci explique qu’il veut que la sécurité ne soit pas délaissée. Il ne veut aucun mort au cours du chantier.
Et bien saches que la véritable construction n’a réellement fait aucun mort. Un accident mortel est toutefois survenu mais celui-ci a eu lieu en dehors des heures de travail de l’ouvrier. Je trouve que pour l’époque et la grandeur du projet, c’est presque un miracle !

Une construction en un temps record !

La durée de construction de la tour est elle aussi impressionnante. Il n’aura fallu que 2 ans, 2 mois et 5 petits jours pour construire ce gigantesque projet.

Une actrice franco-britannique qui renoue avec sa terre natale

Concernant le casting, Emma Mackey a été une évidence et donc le premier choix pour incarner Adrienne Bourgès. La scénariste Vanessa Van Zuylen explique son choix par le fait que l’actrice n’est connue du public français que pour son rôle dans la série Sex Education (d’ailleurs as-tu lu notre article sur la saison 3 de la série de Sex Education ?) Son jeu d’actrice méconnu (en dehors de celui d’une adolescente) et le mystère entourant Adrienne Bourgès allaient donc de pair.

Une romance librement adaptée

Enfin, saches que dans la vraie vie de Gustave Eiffel, Adrienne Bourgès a réellement été un amour de jeunesse de celui-ci. Cependant aucune rencontre ultérieure entre eux n’a été concrétisée.

Moralité de l’histoire

Par conséquent, si tu souhaites aller voir Eiffel, afin d’en savoir plus sur cet homme au talent prodigieux. Personnage incontournable dans la renommée mondiale de la France et de Paris. Et si tu aspires à te cultiver et en apprendre davantage sur la création de la tour Eiffel :

Alors attends toi à être légèrement déçu(e).

Cependant, si tu désires passer un agréable moment dans une salle obscure. En visionnant un film qui parle d’un amour impossible avec quelques touches historiques : 

Alors ce film est fait pour toi.

Un article écrit par :

Plus de publications

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *